Une petite explication sur la fusion DST-RG.

Publié le par citoyen 52

 
 

 

Fusion ou intégration? Sur le dossier des services de renseignements, Michèle Alliot-Marie a bouffé son chapeau!
 

Nicolas Sarkozy le voulait, Nicolas Sarkozy l’a fait: il a fusionné la DST (Direction de la surveillance du territoire) et les Renseignements Généraux (RG). Désormais, les frères ennemis du renseignement intérieur devront travailler main dans la main. En tous cas, c’est ce que les voix officielles disent. Dans les faits, il restera des champs d’action réservés pour ne pas vexer les susceptibilités des syndicats de police. L’objectif affiché de cette réforme, c’est celui qui va de pair avec la fusion Unedic-ANPE: les économies d’échelle. Philippe Madelin estime à 1 000 postes qui seront, à terme, supprimés. Mais cette fusion permettra peut-être d’économiser de l’énergie. Celle utilisée pour les guerres de clans et de polices ou celle pour savoir qui est en charge de la lutte anti-terroriste ou des gangs de jeunes.

 

Autre objectif, moins affiché celui-là, c’est de contrôler complètement tout le système policier. Claude Guéant, actuel secrétaire général de l’Elysée, “l’homme le plus puissant de France”, selon le Point de cette semaine, est l’ancien directeur de la DGPN (Direction Générale de la Police Nationale). Il connaît très bien les structures et les personnes et a placé à la tête de la nouvelle DCRI (Direction Centrale des Renseignements Intérieurs), l’ancien directeur de la DST, Bernard Squarcini. Cet ancien préfet, avait collaboré main dans la main avec Claude Guéant pour arrêter le Corse Yvan Colonna.

 

Michèle Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur, s’était toujours prononcée contre cette fusion aux côtés de l’ancien président Jacques Chirac. Et c’est pourtant elle, qui a dû, les dents serrées, inaugurer les nouveaux locaux qui vont accueillir la toute nouvelles DCRI.

 

Journaliste désormais célèbre à LaTéléLibre, Philippe Madelin revient sur cette fusion. Pour le “professeur”, cette fusion dissimule en fait une intégration des RG par la DST. Comment les services vont-ils se partager les domaines de renseignements (violences urbaines, lutte anti-terroriste et intelligence économique), qui ça fâche et qui ça arrange, le professeur Madelin, journaliste spécialisé dans les services de renseignements, nous donne un nouveau cours d’espions!

 

Marie Drollon, Matthieu Martin et John Paul Lepers

 

Les autres cours d’espionnage du Pr Madelin:

Publié dans Vidéos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article