Revue de presse sur France Inter

Publié le par citoyen 52

Extrait de la revue de presse de Clotilde DUMETZ à 8 h 30 sur France-Inter :

C'est une photo que vous verrez dans toute la presse européenne...
La photo de Nagaï Kenji, étendu sur le sol... "Le photojournaliste japonais mort hier à Rangoun a été tué alors qu'il essayait de montrer le vrai visage de la Birmanie", titre ce matin The Independent...
Le constat est général dans vos journaux... Pas facile d'avoir des informations sur ce qui se passe en Birmanie...
"Une répression exercée à huis-clos... Visas refusés... Contrôle des réseaux de mobiles et d'Internet... La junte voudrait fermer le pays"...
Dans Libération, Pascale Nivelle, envoyée spéciale du journal, raconte qu'elle est coincée en fait à Bangkok, en Thaïlande... "Le patron de la petite agence de voyage spécialiste de la Birmanie n'a pu obtenir que 4 visas hier, contre 25 habituellement... L'un pour un Chinois... la Chine est un pays ami... Les autres pour un Espagnol, un Norvégien et un Suisse... des nationalités neutres, aux yeux du consulat birman... Les Français, eux, ont un Président trop bavard"...
Ce patron d'agence de voyage dit surtout son inquiétude... "C'est un début... Rangoun est en train de tout fermer... Ca va être terrible"...
 
L'ONG Human Rights Watch redoute aussi un black-out total... Les portables, déjà, ne passent plus... Internet a des ratés... Et à Rangoun, on signale la fermeture de cybercafés... Pour le représentant de l'organisation-non-gouvernementale, quand le silence tombera, le pire arrivera"...
Alors, pour que le silence ne tombe pas... la bataille de la radio-télévision Democratic Voice of Burma... la Voix démocratique de la Birmanie... un média qui émet en birman, par satellite, depuis Oslo...
Un média qui est une victoire d'Aung San Suu Kyi... En 91, la Prix Nobel de la Paix n'a pas été autorisée à se rendre à Oslo pour recevoir sa récompense... Les autorités norvégiennes ont donc trouvé ce moyen pour utiliser l'argent qui lui revenait...
 
Dans Le Monde, découverte de Facebook... un site communautaire où l'on se retrouve entre amis... Au départ, ça n'était qu'un réseau interne d'étudiants d'université américaine... sur le modèle du traditionnel trombinoscope... Mais aujourd'hui, il y a 41 millions d'adhérents... où l'on se retrouve, en fait, en groupes d'amis... puisqu'à partir de son profil, on invite un membre à faire partie de sa communauté, ou on accepte l'invitation d'un autre...
Alors, certes, c'est convivial, note Le Monde... Mais ce n'est pas forcément très discret...
Et pour preuve... Capital est allé sur ce nouveau réseau branché, qui séduit la jeunesse dorée...
Capital qui joue en gros les magazines people... puisque l'on voit Alexandre Seillière, fils du baron du même nom, poser en caleçon sur une plage anglaise... Sur Facebook, il a 338 amis...
Vous découvrirez aussi les visages d'Alexandre Breton et de Thomas Minc... ou encore de William et Charlotte Bouygues...
Dans la série "fils de"... Nicolas Barnier, fils de ministre, a adhéré à 42 groupes d'amitié, dont "Je suis gaucher, et je le vis très bien"... Antoine Fillon, lui, s'est inscrit à une communauté baptisée "C'était mieux avant"...
Pas sûr que son père soit d'accord...
 

Publié dans Articles de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article