Accord de Bali

Publié le par citoyen 52


Ségolène Royal regrette le manque d'ambition de l'accord final de Bali
 
 
Ségolène Royal, présidente de la Région Poitou-Charentes, regrette le manque d'ambition de l'accord final de la conférence de Bali et l'absence d'objectifs chiffrés de réduction des émissions de gaz à effets de serre.

Dix ans après les espoirs suscités par le protocole de Kyoto, la logique du laissez-faire semble une nouvelle fois s'être imposée face à la logique de responsabilité. Les égoïsmes étatiques et la frilosité des marchés empêchent de relever réellement et globalement les défis planétaires de l'environnement. La conférence de Bali apparaît comme une nouvelle occasion manquée dans un combat pourtant très urgent.

Une fois encore, le rôle des États-Unis doit être dénoncé. Sous couvert de défendre les intérêts économiques spécifiques de firmes américaines, le gouvernement Bush continue de traiter le dossier environnemental avec un aveuglement qui confine à l'irresponsabilité et à l'inconscience.

La solidarité des pays développés est une obligation morale autant qu'un devoir d'équité par rapport à des pays qui manquent cruellement des technologies pour maîtriser leurs consommations énergétiques.

Une logique alternative, celle de la volonté et de l'action, a pourtant démontré ses succès. En France, les collectivités territoriales, au premier rang desquelles les Régions, agissent vigoureusement.

Dès 2004, la Région Poitou-Charentes s'est engagée à respecter les objectifs du Protocole de Kyoto. Elle a prôné l'excellence environnementale en assumant un rôle de précurseur:

– Première Région à faire rouler ses TER aux agro-carburants

– Première Région à avoir mis en place avec la Caisse des Dépôts des prêts à taux zéro pour la construction de logements sociaux de très haute qualité environnementale.

– Première Région à expérimenter les agro-combustibles (20% d'huile végétale pure en substitution du fioul)

– Création du pôle des éco-industries pour soutenir l'innovation et la recherche dans les éco-produits, les éco-procédés, l'éco-conception, les éco-services...

– Création de 2000 emplois tremplin dans les métiers de l'environnement

– Valorisation des agro-ressources pour soutenir l'agriculture et l'emploi en Région

– Construction du Lycée Kyoto, premier lycée d'Europe « 100% énergies propres ».

– Lancement d'un programme massif de plantation de 1,6 millions d'arbres en région d'ici 2010, dont la moitié est déjà réalisé fin 2007.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article